UN SERVICE D’ÉGLISE A PART ENTIÈRE

Add this
La composition florale liturgique devra d'elle-même évoquer et/ou suggérer pour conduire le fidèle qui la regardera à la prière, à la contemplation, à la rencontre de Dieu.
Dieu est discret à travers les réalités visibles, il nous permet d'accéder à l'invisible. Les compositions florales doivent toujours nous inviter à la prière, à la louange, à la joie et à l'émerveillement.

Comme tous les acteurs au service de la liturgie, quand il s'agit de fleurir à l'occasion d'une fête particulière du calendrier liturgique ou bien pour célébrer un dimanche ordinaire, la première des choses à faire avant de s'occuper des végétaux ou du bouquet, c'est la lecture, la méditation des textes liturgiques du jour pour s'approprier le « ton » de la fête ou du dimanche. Cette démarche est essentielle pour bien remplir le service qui nous revient et qui, uni, à tous les autres services pour la liturgie, doit conduire à la prière des personnes de la communauté rassemblée... pour en savoir plus.

Lors d'une formation à la faculté de Théologie d'Angers, Marie Claude Rousseau que j'avais alors comme professeur nous raconta une belle histoire "vraie" qui m'a interpellée et encouragée à développer ce beau service d'Eglise dans mon diocèse. Voici l'histoire de Melle Aurélie...