L’œcuménisme

Add this
L’œcuménisme est la branche de la théologie qui travaille sur ce qui concerne l’unité de l’Eglise. Le Christ dans son discours d’adieu au chapitre 17 d’évangile de Jean a prié pour que les chrétiens soient uns. « Qu’ils soient un comme Toi, Père et moi, nous sommes un afin que le monde croie que tu m’as envoyé. » Jean 17, 21.

Mais dès le début de l’Eglise, les chrétiens se sont séparés en groupes divers pour des raisons diverses. Aux IVème et Vème siècles, des chrétiens se sont séparés parce qu’ils avaient des conceptions différentes sur Jésus, homme et Dieu. Au XIème siècle, il y a eu la grande séparation de l’Eglise d’Orient (ceux que nous appelons les orthodoxes) et l’Eglise d’occident (ce que nous appelons l’Eglise latine).

Au XVIème siècle, il y a eu dans l’Eglise d’occident la séparation entre les protestants, les catholiques et les anglicans. Alors le vœu de Jésus « que tous soient un » est totalement oublié et chaque église vit séparément des autres.

L’annonce de la Bonne Nouvelle par des chrétiens séparés.

A partir du XVIème siècle et des grandes découvertes, l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, mort et ressuscité aux indigènes des terres découvertes a commencé à poser problème. Annoncer le Christ en n’étant pas unis et en ayant des différences dans la manière de vivre la foi, a posé problème. On s’est vite aperçu qu’annoncer la Bonne Nouvelle en étant séparés était un empêchement à l’accueil de la foi chez ceux auxquels on s’adressait.

Les anglicans tout d’abord ont pris conscience du scandale, puis les protestants. C’est pourquoi, ils ont créé la semaine annuelle de prière pour l’unité des chrétiens.

Les chrétiens catholiques, même si certains se sont engagés depuis plus longtemps dans la démarche œcuménique, ont vraiment pris le train de l’œcuménisme avec le concile de Vatican II (1962-1965) et  le décret conciliaire sur l’œcuménisme « unitatis reduntegratio » du 21 novembre 1964. Depuis ce temps-là, de grands progrès ont été faits dans la recherche de l’unité.

Nous pouvons faire beaucoup de choses ensemble

Nous ne pouvons pas encore participer à la même Eucharistie (C’est le but). Mais nous pouvons prier ensemble, écouter les saintes Ecritures ensemble. Elles sont l’oxygène qui ranime les chrétiens dans la foi. Nous pouvons faire des réunions ensemble et parler paisiblement de nos traditions et de la manière dont nous vivons la foi dans nos églises et communautés chrétiennes. Nous pouvons aussi travailler ensemble au service des frères pauvres, persécutés, démunis, migrants, sans que nous cherchions à l’emporter sur les autres. Mais nous travaillons ensemble.

Cela est très positif et nous aide à répondre à l’appel du Seigneur Jésus : « Que tous soient un afin que le monde croie que tu m’as envoyé. »

Dans la Manche, quelques églises et communautés chrétiennes travaillent habituellement ensemble. Ce sont les suivantes (avec nom du ministre) :

 

Donna Derrick     Communion Anglicane 02 33 17 19 52
Basile Zouma Eglise Protestante Unie de France 02 33 53 04 04
Pierre Rapp Eglise Evangélique 02 33 60 57 61
P. Stefan Fotache Eglise orthodoxe 02 14 41 14 68
P. Marc-Antoine Costa de B Eglise orthodoxe marcantoine.costa@neuf.fr
P. Louis Deschamps Eglise Catholique
Délégué Diocésain
02 33 47 03 12