Vindefontaine - Notre Dame de Salette

Add this
Vindefontaine, en bordure des marais du Cotentin, dans la paroisse Bienheureux Marcel Callo de la Haye du Puits, abrite un important sanctuaire dédié à Notre Dame de La Salette.
Composé d’une chapelle et d’une esplanade sur laquelle des statues retracent les étapes de l’apparition de la Vierge Marie à deux enfants de la Salette (dans les Alpes) : la vierge en pleurs, la conversation, l’assomption.
Historique du Sanctuaire

C’est au retour d’un pèlerinage sur la montagne de l’apparition, que l’abbé Godefroy, alors curé de Vindefontaine, aidé de ses paroissiens et grâce au concours de donateurs, fit bâtir en 1864 une chapelle en l’honneur de Notre Dame de la Salette.

Un prêtre lui ayant recommandé la dévotion à Notre Dame de La Salette en lui assurant que :

« si on a foi en son apparition, si nous l’appelons à notre secours, nous devons recevoir sa protection »

Le message la Vierge à la Salette

Marie n’est donc pas apparue à Vindefontaine mais à 1000 km de là, à Corps en Isère au village de la Salette. Cette apparition eut lieu quatorze ans avant Lourdes, le 19 septembre 1846, et le peuple de Dieu y porta très vite un vif intérêt.

Marie est apparue à deux jeunes bergers de La Salette, Maximin Giraud (11 ans) et Mélanie Calvat (15 ans) qui gardent des vaches dans la montagne. Fatigués, ils s’assoient sur une pierre pour prendre leur repas et s’assoupissent. A leur réveil, ils cherchent leurs bêtes. Ils arrivent auprès d’une fontaine et sont attirés par une lueur. Ils aperçoivent une dame assise, les coudes sur les genoux, le visage caché dans ses mains, elle pleure. Plus tard, ils diront : « on dirait une maman que ses enfants ont battue et qui s’est enfuie pour pleurer. » La dame se lève et la conversation s’instaure en français puis en patois. Elle leur confie une grande nouvelle, celle de l’évangile si souvent oublié :                    

convertissez-vous, croyez à la Bonne Nouvelle ».

Enfin, Marie les envoie en mission : 

mes enfants, vous ferez passer ce message à tout mon peuple. »

Puis elle s’élève et disparaît.

Le sens du message s’adressait à tous : le respect du Jour et du Nom du  Seigneur, la prière quotidienne. Maximin et Mélanie ont accompli leur mission puisque ce message est venu jusqu’à nous.

A Vindefontaine,

Marie  ne s’est pas arrêtée mais les personnes qui viennent ici, qu’elles soient de passage ou en pèlerinage, recueilleront dans leurs cœurs le fruit des larmes de celle qui pleure.

Ce pèlerinage au cœur du diocèse (le premier du diocèse) a toujours accueilli de nombreux pèlerins (environ 3000).
Toute l’année on y vient pour prier, en groupe ou individuellement (environ 3 000 personnes/an).

La grande solennité de Vindefontaine est le dimanche le plus proche du 19 septembre, présidée par notre évêque. Le thème et les animations sont différents chaque année.

 

Des salles pouvent accueillir une centaine de personnes.