SACREMENT DES MALADES

Add this
Il est la présence de Jésus qui, au coeur de la maladie, donne force, nous accompagne sur notre chemin de croix et nous aide à garder confiance en la vie.

Ce sacrement n'a rien de magique.

De même, contrairement aux idées reçues, il ne fait pas mourir. Il ne faut donc pas en faire un sacrement de la fin de vie, même s'il peut être demandé à ce moment pour aider la personne à vivre le passage avec une plus grande paix intérieure.

De quoi s'agit-il ?

"A ceux qui sont atteints sérieusement par l'âge ou la maladie, un nouveau signe d'espérance est proposé : l'imposition des mains et l'Onction des malades, qu'accompagne la prière de la foi, exprimée par toute l'assemblée. Quand il est accueilli dans la foi de l'Eglise, ce signe est puissance de réconfort, soutien dans l'épreuve et ferment pour triompher de la maladie si Dieu le veut."

(N° 14 § 3 des notes doctrinales et pastorales du Rituel des Sacrements pour les malades)

Qui peut le recevoir ?

Toute personne gravement malade que la prière de l'Eglise soutiendra dans sa lutte contre le mal.

Toute personne en fin de vie pour la confier à Dieu dans une prière confiante en sa miséricorde.

Toute personne devant subir une intervention chirugicale, afin que Dieu lui apporte paix et sérénité. Bien souvent elle est angoissée à l'idée de l'opération et ce sacrement engendre beaucoup de confiance.

Comment cela se passe ?

Après que la personne concernée ou qu'un membre de la famille ait demandé la visite du prêtre, celui-ci se rend au domicile ou au chevet de la personne malade (si elle est à l'hôpital ou en maison de retraite).

NB : Si la personne n'est plus très consciente, la demande peut aussi se faire par l'intermédiaire des soignants en liens avec la famille. L'idéal serait aussi que le prêtre, le jour où le sacrement est donné, ne soit pas seul pour ce temps important de communion dans la prière.

Sur place, au cours d'un temps de prière, après avoir pris le temps de demander la miséricorde du Seigneur et d'écouter la Parole de Dieu, le prêtre pose ses mains sur la tête de la personne, pour la bénir à la manière du Christ et en son Nom. Puis, le prêtre effectue le signe de croix sur les mains de la personne avec l'huile des malades. Par cette onction, la personne malade reçoit la force de Dieu qui va l'aider à garder confiance, malgré l'épreuve de la souffrance et de la solitude que la maladie génère.

Par cette onction sainte, que le Seigneur, en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l'Esprit Saint ; ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu'il vous sauve et vous relève.

Comment le demander ?

Prendre contact avec la presbytère (02.33.05.85.08) qui vous mettra en contact avec le père Yver, afin de convernir d'un rendez-vous.

La demande peut aussi s'effectuer via les personnes qui assurent la mission de visiter les malades ou les personnes seules sur la paroisse. Cette équipe de bénévoles est coordonnée par le père Yver.

Par cette onction sainte, que le Seigneur, en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l'Esprit Saint ; ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu'il vous sauve et vous relève.

NB : Chaque année, pendant le temps Pascal, une messe pour les malades est organisée par la Paroisse. Le sacrement est alors proposé à tous ceux et celles qui le souhaitent.