Nous nous préparons à célébrer la plus grande fête des chrétiens.

Add this
Avec la célébration des rameaux, nous allons entrer dans la semaine sainte.

allons suivre le Christ depuis son entrée triomphale à Jérusalem jusqu’à sa résurrection le matin de pâques. C’est une semaine très dense qui résume le drame du Christ rejeté par les autorités juives et qui donne sa vie par amour pour le monde. Après le temps du carême où nous nous sommes préparés à accueillir la grâce de Dieu, nous contemplons Dieu qui se donne à nous en Jésus, son Fils. Non seulement Jésus s’est fait homme, mais Il a épousé notre condition humaine jusqu’à donner la dernière goutte de son sang pour nous.

Invités à méditer le mystère de Dieu dans les diverses célébrations.   

Dans les différentes célébrations de la semaine sainte nous faisons mémoire du Christ qui nous donne sa vie, aujourd’hui. Malgré les 2000 ans qui nous séparent des évènements qu’a vécu le Christ, nous sommes unis à Lui aujourd’hui. C’est aujourd’hui encore que nous vivons ce qu’a vécu le Christ pour nous.

Le jour des rameaux nous revivons l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Celui-ci est acclamé par la foule qui veut le faire roi. Mais Jésus refuse d’emblée la royauté d’un messie politique. C’est alors que la foule qui l’a acclamé lors de l’entrée à Jérusalem deviendra celle qui réclamera sa mort à la fin de la semaine.

Le jeudi saint, nous revivons la cène (le dernier repas) que Jésus partage avec ses disciples, la veille de sa mort. Lors de ce repas, Il donne à ses disciples le pain et le vin en leur disant : « Prenez, ceci est mon corps. Prenez, ceci est mon sang. Prenez et buvez. Faites ceci en mémoire de moi. ». Au cours de ce repas d’adieu, Jésus institue la première eucharistie.  Elle sera la force que Jésus donne à ses disciples pour qu’ils soient ses témoins chrétiens dans le monde. C’est ce soir-là également que Jésus institue les ministres ordonnés comme serviteurs des bienfaits de Dieu pour le monde.

Le vendredi saint, nous contemplons Jésus qui donne sa vie pour nous. Il est condamné à mort. Il subit le rejet des hommes, les outrages, la flagellation et le couronnement d’épines. Après avoir porté sa croix dans les rues de Jérusalem, il est cloué sur celle-ci. C’est là qu’il rend son dernier souffle.

Le samedi saint, au soir et le dimanche de pâques, nous fêtons la bonne nouvelle incroyable : « Christ est ressuscité. Il est glorifié. Il est vivant pour toujours. » Christ n’est plus prisonnier de la mort. Il nous invite à la vie éternelle avec Lui.

L’Eglise vit du Christ ressuscité.

La semaine sainte est la semaine la plus importante de l’année pour les chrétiens. Dieu, notre Père qui nous a donné la vie et qui a libéré, nos ancêtres, les hébreux, de l’esclavage en Egypte, nous libère désormais de la mort. Nous prenons conscience dans ces célébrations de la passion et de pâques de l’amour infini de Dieu pour nous. Non seulement, Il a épousé notre vie humaine en se faisant petit enfant à noël, mais il va jusqu’à donner sa vie divine, pour nous. Jésus ressuscité nous fait vraiment partager la vie de Dieu. C’est le plus cadeau de Dieu que puisse recevoir l’humanité.

Puissions-nous méditer l’amour de Dieu pour nous avec tous ceux qui vont recevoir le sacrement de baptême dans la nuit de pâques. Puissions-nous, en Eglise, découvrir un peu plus les richesses de l’amour de Dieu pour l’homme qu’Il a créé !

Père Louis Deschamps