La fête de la pentecôte

Add this
Nous arrivons à la fin du temps pascal. La fête de la pentecôte dans laquelle nous célébrons la venue de l’Esprit-Saint, est le début de l’Eglise chargée de poursuivre l’œuvre de Jésus

 Pendant les cinquante jours du temps pascal, nous avons médité la présence du Christ ressuscité près de nous. Il n’est plus là comme avant lorsqu’il marchait avec ses disciples sur les routes de Palestine. Mais Il est bien là, même s’il n’est plus visible pour les yeux de chair de ses disciples. Il se fait voir de manière fugitive, mais Il est là, vivant. Pendant le temps pascal nous relisons ce que Jésus a dit à ses disciples avant de les quitter. Alors, Il les préparait à ce moment terrible où Il ne serait plus avec eux comme avant. Il leur promet de ne pas les laisser orphelins. Il leur promet le paraclet, l’avocat, qui leur fera souvenir de tout ce qu’il leur a dit. Le jour de la pentecôte, les disciples font l’expérience de la force de l’Esprit-Saint (Ac 2, 1-11) Jusque-là, ils « étaient enfermés par peur des juifs » et voilà qu’après la venue de l’Esprit-Saint, ils trouvent la force de sortir et d’annoncer à tous la Bonne Nouvelle : « Christ est ressuscité. Alleluia. »

L’Esprit-Saint est la force de l’Eglise.

C’est le jour de la Pentecôte que commence véritablement l’Eglise. Les apôtres jusqu’à présent ont suivi le Christ sans toujours bien comprendre ce qu’Il leur disait. Maintenant, ils doivent continuer ce que Jésus leur a enseigné. Ils font alors l’expérience de l’Esprit-Saint qui les pousse à aller de l’avant. Ils vont sortir de chez eux et aller dans des pays qu’ils ne connaissent pas. Ainsi, ils répondent à l’appel du Christ ressuscité qui leur a dit : « Allez, de toutes les nations faites des disciples. Baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai transmis. » Mt 28, 19-20. C’est ainsi que l’Eglise du Christ a commencé. C’est cette même Eglise qui est la nôtre aujourd’hui et dans laquelle nous avons reçu la foi dont vivons.

L’Esprit-Saint est à l’œuvre aujourd’hui.

« Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » dit Jésus à la fin de l’évangile de Matthieu. Nous continuons de faire l’expérience de la présence de l’Esprit-Saint aujourd’hui. Nous éprouvons la force qu’Il nous donne dans notre vie de chaque jour lorsque nous le prions. Il n’est pas tous les jours, facile de vivre en chrétiens et lorsque nous invoquons le Saint-Esprit, nous sentons sa présence. Il nous donne la force pour vaincre le découragement. Lorsque nous prions, lorsque nous participons à la liturgie dominicale nous éprouvons la joie des enfants de Dieu rassemblés qui nous vient de l’Esprit-Saint. Lorsque des sœurs et des frères non baptisés, demandent les sacrements de l’initiation chrétienne, nous reconnaissons l’Esprit-Saint à l’œuvre.

Lorsque des frères et des sœurs qui ont abandonné l’Eglise depuis longtemps, reviennent et demandent à être aidés pour vivre de nouveau du Seigneur, nous voyons que c’est l’œuvre du Saint-Esprit en ceux qui l’accueillent.

L’Esprit-Saint est à l’œuvre aujourd’hui comme hier. Il nous donne sa force. Il ne nous force pas. Mais Il nous propose sa force et sa joie si nous voulons l’accueillir.

Père Louis Deschamps