De Pâques à la Pentecôte.

Add this
Pendant le temps pascal, l’Église nous fait méditer la résurrection du Christ et ce que cela change dans la vie des disciples. Ceux-ci ont suivi Jésus de Nazareth pendant trois ans. Ils ont reconnu en Lui le Messie promis par les prophètes. Ils sont heureux de le suivre car, pensent-ils, ils vont voir leurs désirs se réaliser. Mais il y a une grande distance entre le Messie conçu, rêvé par eux et le Messie envoyé de Dieu. En effet, ils attendaient un messie terrestre et voilà que Dieu leur donne un Messie divin.

Pendant le temps pascal, l’Eglise nous fait méditer la résurrection du Christ et ce que cela change dans la vie des disciples. Ceux-ci ont suivi Jésus de Nazareth pendant trois ans. Ils ont reconnu en Lui le Messie promis par les prophètes. Ils sont heureux de le suivre car, pensent-ils, ils vont voir leurs désirs se réaliser. Mais il y a une grande distance entre le Messie conçu, rêvé par eux et le Messie envoyé de Dieu. En effet, ils attendaient un messie terrestre et voilà que Dieu leur donne un Messie divin.

Le Christ devait mourir avant de ressusciter

Le Messie est mort sur la croix le Vendredi saint. Alors les disciples ont fui. Ils sont complétement perdus. Le jour de Pâques, les femmes qui vont au tombeau de bonne heure le matin trouvent le tombeau vide et elles annoncent aux disciples que des anges leur ont dit qu’il est vivant. Mais il va leur falloir du temps pour qu’ils réalisent ce que veut dire ressusciter d’entre les morts. Le Ressuscité se fait voir d’eux dans des apparitions fugitives. Ils le voient, mais ils ont des doutes.

Ils ont étés tellement traumatisés par la mort de leur maître qu’il leur faut du temps pour se relever et pour réaliser ce qui leur arrive. Bien plus, il va leur falloir le don de l’Esprit-Saint à la Pentecôte.  Alors ils retrouveront leurs forces et ils annonceront la Bonne Nouvelle : « Christ est ressuscité, Alleluia ! » C’est seulement avec la grâce de l’Esprit de Dieu qu’ils sortent du cénacle où ils étaient enfermés et qu’ils s’en iront annoncer la résurrection au monde entier.

La grâce de Pâques nous fait disciples pour aujourd’hui.

A Pâques, nous célébrons le même Esprit qui a ressuscité Jésus et qui ravive en nous les grâces du baptême et de la confirmation. Chaque année, dans les fêtes de Pâques nous refaisons l’expérience de la joie qui renouvelle notre cœur. Alors nous nous sentons appelés à être témoins aujourd’hui, dans notre monde comme les disciples l’ont été dans leur monde il y a deux mille ans.

Pendant le temps pascal, en lisant les Actes des apôtres et les lettres de saint Jean, nous contemplons et nous méditons l’amour dont Dieu nous a aimé en donnant au monde, son Fils Jésus. Dans le même temps, nous éprouvons qu’Il nous donne ce même amour aujourd’hui.

Cet Esprit qui nous est donné en Jésus ressuscité nous appelle tous à être des saints, non pas dans l’extraordinaire, mais dans notre vie quotidienne. La nouvelle exhortation du pape François sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel, nous y invite d’une manière particulière. Ce qui fait un saint, ce ne sont pas les actes extraordinaires, mais c’est l’amour de Dieu et des autres qu’il s’efforce sans cesse de mettre dans sa propre vie.

Le pape François nous invite à être des saints en réalisant bien la vocation qui est la nôtre, les religieux et les religieuses comme des religieux et des religieuses, les parents comme des parents, les célibataires comme des célibataires, les membres du clergé comme des membres du clergé. A chacun de discerner l’appel de Dieu dans sa vie.

Le Christ ressuscité nous appelle tous à être des saints en étant ses témoins, aujourd’hui, là où nous sommes.