Restez informé

Saint Guillaume Firmat, abbé

Add this
Fêté le 24 avril, mémoire facultative

Guillaume Firmat, né à Tours au début du onzième siècle, fut chanoine et prêtre dans son pays. Ayant entendu un autre appel, il se fit ermite dans les forêts du Maine, de Vitré et, en dernier lieu, dans celle de Dompierre en Mantilly, sur la frontière du diocèse d'Avranches. Au cours de ses deux pèlerinages en Terre Sainte, il fut fait prisonnier par les Sarrazins. Rentré à son ermitage de Dompierre, où il avait bâti une chapelle, il entra en relation avec les autres ermites de la forêt de Mortain : Bernard de Tyron, Robert d'Arbrissel et Vital, qui évangélisaient la contrée. Lui-même eut des disciples ; grande fut son influence sur les populations voisines qui venaient fréquemment le visiter et le consulter.

Il mourut à Mantilly le 24 avril 1103. Jouissant de son vivant d'une grande réputation de sainteté, il fut inhumé dans la collégiale de Mortain, dont la dédicace avait eu lieu dix ans auparavant, et où il allait périodiquement prier saint Evroult.

Il est le patron de la ville de Mortain, et de nombreux prisonniers lui doivent leur libération.

Il a écrit une Exhortation, destinée à un monastère qui suivait la règle bénédictine. On ne sait lequel. Probablement pas la communauté des propres disciples de Guillaume Firmat, qui menaient la vie érémitique dans des cabanes groupées dans la forêt, et pour lesquels le terme de « cloître », fréquemment utilisée par lui, n'auraient eu aucun sens.

 

(Tiré de l'Ordo liturgique du diocèse de Coutances et Avranches)