Orchestre Alléluia

Add this
« Donner de la couleur aux célébrations, savoir louer Dieu par tous les instruments et de façon festive en respectant la beauté du chant », telle pourrait être la devise de l’orchestre Alléluia en célébrant le Seigneur de manière festive, priante et participative.
Historique

C’est en septembre 1970 que l'orchestre Alléluia a été créé par le père Mesnil et quelques jeunes avec le désir de célébrer le Seigneur de manière festive, priante, participative, avec l’appui du père Bernard Lerivray. Un long parcours musical au service de la liturgie, parfois chaotique, mais jamais interrompu, particulièrement soutenu en cela, par le père Guy Rose et par le père Louis Huet. Aujourd’hui encore, avec le père Daniel Jamelot, l’orchestre Alléluia souhaite communiquer la joie de la résurrection et rassembler toute la communauté paroissiale dans sa diversité, et particulièrement les jeunes. « Il faut donner de la couleur aux célébrations, savoir louer Dieu par tous les instruments et de façon festive en respectant la beauté du chant », telle pourrait être la devise de l’orchestre Alléluia qui se veut aussi présent pour faciliter la rencontre avec Dieu, et créer les conditions de la prière.
 

L’orchestre aujourd’hui

S’il fut un temps où l’orchestre Alléluia rassemblait beaucoup de jeunes, aujourd’hui il se compose d’une quinzaine de musiciens, jeunes et adultes, qui prennent plaisir à se retrouver et animer à raison en moyenne d’une fois par mois les célébrations dominicales, et particulièrement celles où sont invités à participer les enfants et les jeunes : les KT-Dimanches, les 1ères communions, les professions de foi, les confirmations, ou lors de célébrations ponctuelles (messe de l’Ascension en lien avec le festival « Jazz sous les pommiers », messe de Noël des familles, messe de rentrée paroissiale, etc.), d’animations (fête du catéchuménat, repas paroissial, etc.) ou de concerts. En effet, depuis 2012, l’orchestre Alléluia se déplace dans la Manche (Coutances, Saint-Hilaire-du-Harcouët, Valognes, Brécey, etc.) et donne chaque année un concert de Carême dont les bénéfices sont reversés intégralement à une association caritative ou humanitaire. En 2015 et 2016, des concerts-célébrations ont également été proposés dans la cathédrale aux quelque mille élèves de l’ensemble scolaire Jean-Paul II.

Mais la proportion de jeunes au sein de l’orchestre Alléluia tend malheureusement à diminuer, ceux-ci quittant le berceau coutançais pour les études ou le travail. Encadrés par les adultes, les jeunes, mêmes novices, sont toujours les bienvenus pour rejoindre l’orchestre, même en milieu d’année. Une petite équipe technique, bien précieuse, se charge de l’installation du matériel et des réglages. C’est un aspect essentiel pour permettre de restituer la qualité du travail de l’orchestre qui répète une heure avant chaque célébration et consacre plusieurs matinées dans l’année à apprendre de nouveaux chants pris dans le répertoire traditionnel de la communauté paroissiale, mais également dans les répertoires de Jo Akepsimas, Hubert Bourel, Laurent Grzybowski ou de la Communauté de l’Emmanuel. Autant que faire se peut, le programme des célébrations dominicales est bâti en concertation avec les équipes liturgiques afin de donner une cohérence aux célébrations et faire en sorte que l’orchestre Alléluia soit à part entière un des nombreux maillons de la paroisse de Coutances au service de la liturgie.
 

pour plus d'informations