Eglise de Vrasville

Add this
Eglise Saint-Martin de Vrasville

Cette église est sous le vocable de la Sainte Vierge et de St Martin.
Elle serait du 12ème ou 13ème siècle. Très basse et éclairée par de petites fenêtres en forme de meurtrières, elle se limitait à l'emplacement de la nef actuelle ; ce qui se distingue très nettement à l'extérieur en regardant les pierres d'angle situées des deux côtés au milieu de l'édifice.
Quand le choeur a t'il été construit ? Nous n'avons aucun renseignement à ce sujet. Cet ensemble - nef et choeur - vu de l'extérieur comporte, au nord, quatre fenêtres étroites plus une qui a été bouchée. L'on distingue aussi l'encadrement d'une autre fenêtre en pierre calcaire et placée au niveau du sol.
Au sud se trouvent 5 fenêtres semblables à celles du nord et une petite à lancette.
L'on distingue également une embrasure de porte au niveau du choeur. La sacristie a été construite vers 1868. Ses deux fenêtres sont ogivales.
A la Révolution, le mobilier de l'église fut vendu au plus offrant, maître autel, petit autel, confessionnal, fonts baptismaux, croix du cimetière, coq sur l'église, le tout produisant 85 livres 17 sous 6 deniers.
L'église n'avait qu'un campanile pour une cloche.
C'est en 1904 que, par une reprise de maçonnerie faite dans le pignon du portail, avec l'adjonction d'une forte muraille, qu'il fut possible d'y asseoir une petit clocher en bois avec au-dessous une niche où siège une statue de la Ste Vierge.
Vers 1890 s'effectuèrent quelques restaurations ; mais là encore, les informations font défaut.
L'intérieur de l'édifice est sobre. Une arcade plein cintre sépare la nef du choeur. La chaire est très belle, l'embrasure des fenêtres se trouve agrémentée d'un boudin et les fenêtres sont garnies de vitraux en verre éclaté. Les enduits intérieurs sont des années 1960. Les bancs du choeur sont bien conservés. Le maître autel et son retable attirent l'attention. Restaurés en 1980, ils forment un ensemble harmonieux avec les deux colonnes ioniques encadrant une niche centrale dans laquelle est placée la statue du Sacré-Coeur. De chaque côté se trouvent les statues de St Sébastien à gauche (retrouvée sous l'autel) et celle de Notre Dame, à droite. Le retable peint en faux marbre et doré sous badigeon, du 19ème siècle, a été restauré récemment.
En plus des statues citées ci-dessus, l'on peut admirer les statues de St Joseph , la Ste Vierge, Ste Thérèse de
Lisieux, St Sébastien, Ste Catherine et Ste Marie Madeleine Postel.
Sur la cloche figurent les inscriptions suivantes :
"Nommée Colette, Jeanne, Mélanie, Louise
Parrain : Jean Cadel. Marraine : Mélanie Lamache
Je sonne à la gloire de Dieu et de Notre Dame
Et pour partager les joies et les peines des
Paroissiens qui m'ont généreusement offerte.
J'ai été bénite par Mgr Jacques FIHEY en la fête de St Sébastien le 20 janvier 1991
L'Abbé Gosselin étant curé
Joseph Lemasle étant maire délégué "