Fermeture de la Porte de la Miséricorde

Add this

Le père Pien va maintenant fermer la porte du jubilé


En ce samedi 5 novembre 2016, le doyen du Valognais, le père Pascal Pien est venu fermer la porte du Jubilé de la Miséricorde que notre évêque, Monseigneur Le Boulc’h, avait ouverte le 19 décembre 2015 à l’abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte. Année de la Miséricorde voulue par notre pape François. 
A cette occasion, trois sœurs : Maria Faustina Fines (Indonésienne), Minimol Julius (Indienne) et Olga Ngoundou (Congolaise), de la congrégation de Sœurs de Sainte-Marie-Madeleine-Postel, rendaient grâce pour les années passées au sein de la maison mère avant de retourner dans leur pays d’origine.
La messe d’action de grâce était présidée par le père Jean Séguineau, chapelain de l’abbaye accompagné de plusieurs prêtres et diacres. Messe animée par les sœurs elles-mêmes, qui ont apporté des couleurs exotiques à cette célébration en chantant dans leurs langues maternelles.
Après cette célébration festive marquée par la catholicité de l’Eglise, alors que nous avons reçu les grâces de cette année jubilaire, le père Pien nous a invités à franchir la porte, pour sortir porter l’Evangile à nos frères et sœurs que nous rencontrons au quotidien. Geste symbolique qui nous pousse à quitter le confort de nos communautés pour aller vers ceux qui sont loin de l’Eglise, en particulier les plus pauvres, afin de mettre en œuvre la diaconie de Jésus Christ. La porte du Jubilé est refermée, la Miséricorde continue.
Pour terminer cet après-midi, nous étions tous conviés au verre de l’amitié, au self du collège de l’abbaye.
•    Patrick Dalmont