Besneville commémore les 50 ans de la mort de L'Abbé Ryst

Add this

Abbé Henri Ryst


Henri Ryst est né le 13/02/1899 à Cherbourg d’une famille originaire de Hollande où il fit ses études secondaires. Après un séjour chez les Capucins, il entre au séminaire. Ordonné prêtre en 1927, il enseigne l'anglais à Agneau. Vicaire à Valognes en 1929, il devient en 1932 curé de Saint Maurice en Cotentin et la Haye d'Ectot, puis de Besneville (1937-1959).
L'hiver 1935 il découvre des parents abandonnant leurs 5 filles dans la saleté. Plusieurs fois il leur donne vivres et vêtements. Un soir de grand froid, il recueille les 2 plus jeunes. « Je leur ai donné une poupée et l'une des petites s'est mise à chanter. Alors j'ai décidé de les garder, les parents n'ont fait aucune difficulté et ont eux-mêmes proposé de prendre leurs 3 autres filles ». Jusque 30 enfants trouvèrent refuge au presbytère de la Haye d'Ectot. L'Œuvre des Petites Familles était née. D’autres maisons ouvrirent à Carteret, St Denis-le-Vêtu, Besneville, St Sauveur-le-Vicomte, Valognes et Agneaux. Pour intéresser ses paroissiens au sort des enfants, l'Abbé Ryst édite un bulletin. Puis des troupes de théâtre parcourent les départements jouant dans les salles paroissiales. Les gens sont généreux.
En 1939, l'Abbé Ryst doit prendre le chemin du Front. Fait prisonnier en 1940, la Trappe de Bricquebec ravitaille les Petites Familles. Libéré en 1941, il cache de jeunes juifs et offre l'hospitalité à des réfractaires au STO. Cette guerre tua 8 soldats Besnevillais et un bombardement détruisit 2 maisons sans faire de victime. En reconnaissance, l'Abbé et les paroissiens dressèrent un calvaire sur un des moulins du mont, accompagné d’un écriteau.
Dévoué aux Petites Familles, en 1953 il n'a plus la charge de Curé de Besneville mais y réside jusque sa mort (15/07/1967). En tout il sauva 150 enfants de la misère physique et morale et de l'abandon.
Après un prix de Vertu accordé par l'Académie  Française pour l'Œuvre des Petites Familles, il est fait Chevalier du Mérite Social en 1963.
La communauté chrétienne locale lui a rendu hommage lors de la célébration du 15 août dernier sur le mont de Besneville.
Sources : Marcel Porée (Besneville)