Prieuré d'Ardevon - Mont-Saint-Michel

Add this
L’ancienne « base arrière » de l’abbaye, participe au renouveau spirituel du Mont en servant de lieu d’hébergement et d’accueil spirituel pour les pèlerins

" Le prieuré d’Ardevon, lieu d’accueil "

C’est pour offrir au Mont un véritable lieu d’accueil que la Fondation du Mont-Saint-Michel a acquis le prieuré d’Ardevon, situé à 4 km du Mont celui-ci était la  « Base arrière » des moines jusqu’à la Révolution,

" Renforcer le rayonnement spirituel du Mont "

Mais, au-delà de l’hébergement, le projet, développé en partenariat avec les diocèses de Coutances et de Rennes, le groupe Bayard et des mécènes privés, vise à faire du prieuré un lieu de réflexion ouvert aux 2,5 millions de visiteurs qui viennent chaque année au Mont, dont beaucoup sont en recherche de sens.

« Il n’y a pas que les nourritures terrestres, insiste François-Xavier de Beaulaincourt, coordinateur de cette Fondation. Ce lieu peut aussi devenir la “base arrière” spirituelle du Mont, permettant une préparation spirituelle des pèlerins et des visiteurs. »

Dans ce contexte et pour répondre à la demande de celles et ceux qui ont des difficultés à se rendre au Mont-Saint-Michel, les Fraternités Monastiques de Jérusalem proposent un temps d'enseignement mensuel – le 1er vendredi de chaque mois - qui sera suivi d'un temps d'adoration.

Sur le plan pratique :
15h précises : l'enseignement aura lieu dans une salle chauffée de la grande dîmière du Prieuré
16h temps d'adoration devant le Saint Sacrement en l'église paroissiale.

" Un lieu carrefour "

« Pour moi, c’est tout à fait un projet dans la ligne de cette  “Église en sortie” à laquelle nous appelle le pape François », se réjouit Mgr Laurent Le ­Boulc’h,  évêque de Coutances. Il a le souci de faire du lieu un point d’ancrage pour l’Église locale. « Il faut que les gens d’ici s’approprient ce lieu », insiste-t-il, conscient que le Mont-Saint-Michel, parfois un peu à part dans le diocèse de la Manche, est « un lieu carrefour ».