église de Quettreville Sur Sienne

Add this

SAINTE-ANNE-ET-SAINTE-AGATHE DE QUETTREVILLE

De part et d’autre d’un très joli maître-autel en bois doré de style rocaille, figurent les statues de Sainte Agathe et de la Vierge à l’Enfant. Dans le transept, un tableau représente l’Education de la Vierge par sa mère, sainte Anne, à qui est également dédiée l’église.

Pour plus de photos cliquer ici

Le Choeur :

La Nef :

 

Petite église très homogène construite au XIVème sur un plan régulier : la nef et le choeur sont dépourvus de collatéraux ; ils sont séparés par le clocher dont la base forme transept.

La nef n'a jamais été voûtée mais une belle charpente lambrissée la couvre. Arcades et supports de la croisée sont caractéristiques du XIVème par les chapiteaux à tailloirs et astragales polygonaux.

Dans le choeur, trois colonnettes au sud et au nord séparent les deux travées voûtées sur croisées d'ogives recoupées par un lierne longitudinal. Le grand mur-pignon de la façade est précédé d'un porche d'une époque postérieure.Une flèche de pierre octogonale accompagnée à sa base de lucarnes et de clochetons amortit le clocher carré central.

les vitraux

Les vitraux du choeur illustrent la vie de sainte Agathe ; tous sont complétés de médaillons et certains d'entre eux représentent des évocations locales telles que la cathédrale de Coutances ou le Mont saint Michel ; on reconnait également sur l'un d'entre eux le visage de Louis Beuve, poète local né et inhumé à Quettreville, dans le personnage d'un chevalier normand revenant de Sicile et rapportant chez nous le culte de la sainte sicilienne.

 

Sainte Agathe et, à ses côtés, Louis Beuve en chevalier normand...

Deux autres vitraux du choeur représentent sainte Anne, deuxième patronne de cette église, et saint Joachim.

Les vitaux de la nef illustrent les sacrements depuis le baptème jusqu'à l'extrême onction.

Ces vitraux ont été réalisés et mis en place en 1949.