église saint michel des rouges terres

Add this

La commune de la Glacerie, d'une superficie importante, créée en 1901, possédait une église paroissiale, N.D.de la Délivrande, fondée en 1846. Dans les années 1950, la population de cette localité augmente considérablement et surtout se déplace vers l'ouest. Prévoyant l'avenir, les prêtres desservants de N.D. de la Délivrande, envisagent la construction d'un lieu de culte dans le secteur des Rouges-Terres, en pleine expansion.

Les débuts sont particulièrement difficiles, obligeant M. l'Abbé Contentin, alors curé, à disposer d'une "chapelle-baraque", qui rendit cependant de grands services aux habitants du secteur. Elle est baptisée sous le nom de Saint Michel, qui devient alors le saint patron du quartier  

 En 1952, sur un terrain offert par une famille glacérienne, commencent les travaux. A l'instar des bénévoles de St Jean des Carrières, ceux de St Michel participent activement à la préparation du chantier. Malgré une souscription et par suite de difficultés financières, les travaux réalisés par une entreprise, durent quatre longues années.

 Le 28 octobre 1956, grâce à la persévérance et à la bonne volonté de l'ensemble des parties concernées, tous les obstacles étant levés, la chapelle St Michel peut, enfin, être bénie par Mgr Guyot.

L'architecture de l'édifice peut surprendre et, à ce sujet, les avis sont partagés. En tout cas, elle n'a pas laissé insensible les spécialistes. Une revue spécialisée "L'ART SACRE" lui a consacré un article.