Etre disciple de Jésus, c’est écouter sa Parole.

Add this
5-11 février : « Mais d’autres grains tombèrent dans la bonne terre ; les plantes poussèrent, se développèrent et produisirent des pis : les uns portaient trente grains, d’autres soixante et d’autres cent. »Mc 4,8
1er défi : lire ce passage de l’Evangile de Jésus-Christ selon St Marc (4,1-20)

1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. 2 Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait :3 « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. 4 Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. 5 Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; 6 et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. 7 Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. 8 Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. »9 Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »10 Quand il resta seul, ceux qui étaient autour de lui avec les Douze l’interrogeaient sur les paraboles. 11 Il leur disait : « C’est à vous qu’est donné le mystère du royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, tout se présente sous forme de paraboles. 12 Et ainsi, comme dit le prophète : Ils auront beau regarder de tous leurs yeux, ils ne verront pas ; ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles, ils ne comprendront pas ; sinon ils se convertiraient et recevraient le pardon. »13 Il leur dit encore : « Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? 14 Le semeur sème la Parole. 15 Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux. 16 Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; 17 mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les gens d’un moment ; que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils trébuchent aussitôt. 18 Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole, 19 mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et toutes les autres convoitises les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. 20 Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un. »

1. Pour mieux comprendre

Pourquoi des paraboles ?

Pour éviter de s’enfoncer dans des controverses ou des débats, Jésus raconte en images comme les sages le faisaient en son temps.Ces petits récits s’appellent des paraboles .Elles puisent dans le quotidien des gens, un seul pierreux, des graines,des oiseaux. Elles font réfléchir celui qui les écoute et le pousse à faire un choix, à prendre position. Mais elles ne dictent jamais un comportement. Les disciples et les proches qui entourent Jésus peuvent l’interroger au sujet des paraboles qui ne sont pas toujours faciles à comprendre ainsi elles prennent sens. Les autres qui ont peur de devoir changer de vie ne posent pas de questions. Pour eux les paraboles restent des anecdotes, elles n’ont pas de sens.

Pour situer notre texte

Juste avant ce passage, Jésus vient de préciser que sa famille n’est pas une famille comme nous l’entendons habituellement. Attention, il ne parle pas de sa famille de Bethléem. Deviennent ses proches ceux qui font la volonté de Dieu. Cette approche est déjà une façon de parler en paraboles. En français, on parlerait de comparaison ou de métaphore.

La parabole du semeur et son explication.

Ce texte est l’une des trente neuf paraboles que contiennent les quatre évangiles. Jésus prononce la parabole, il explique rapidement pourquoi il utilise ce procédé d’enseignement et aussitôt donne une explication de la parabole du semeur.

Bord du chemin, sol pierreux, ronces, bonne terre, nous sommes tout à la fois.Tantôt nous sommes sur le bord du chemin ; nous vivons sans être vraiment attentifs à la parole de Jésus.Tantôt nous sommes plutôt du coté du sol pierreux, quand nos cœurs et nos esprits se ferment, pour un temps, à la parole de Jésus. Ou encore quand nos vies sont encombrées de mauvaises fréquentations, de trop d’écrans, de loisirs, de passions…. La Parole se trouve étouffée en nous par manque de place ou de disponibilité de cœur.

Mais nous sommes aussi souvent (ouf !) du coté de la bonne terre quant notre intelligence et notre foi s’ouvrent à la Parole qui guide nos choix, éclaire nos décisions, oriente nos actions.

2. Pour aller plus loin 

  • Est-ce que j’ai l’impression de répondre à l’appel de Dieu en faisant sa volonté ?
  • Puis –je repérer une chose ou deux que je fais dans ce sens ?
  • Qu’est ce qui m’encombre et m’empêche d’être plus disponible à la Parole de Dieu ?(Fréquentations, loisirs, écrans, place des passions….)
Deuxième défi : Passe à l’action

Relis le texte, chaque jour de la semaine.