Etre disciple, c'est aimer sans juger !

Add this
2-9 avril : "Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi" Mt 7,6
1er défi : lire ce passage de l’Evangile de Jésus-Christ selon St Marc (7,1-23)

01 Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, 02 et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. 03 – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ; 04 et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats.05 Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » 06 Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. 07 C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. 08 Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. »

09 Il leur disait encore : « Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition.  10 En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort. 11 Mais vous, vous dites : Supposons qu’un homme déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont korbane, c’est-à-dire don réservé à Dieu”, 12 alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit pour son père ou sa mère ; 13 vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez. Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »

14 Appelant de nouveau la foule, il lui disait : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. 15 Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. »17 Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole. 18 Alors il leur dit : « Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, 19 parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. 20 Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. 21 Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, 22 adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. 23 Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

1.Pour mieux comprendre

Commandement de Dieu ou tradition des hommes

La Galilée, la province où Jésus a passé son enfance, est peuplée de Juifs mais aussi de gens d’autres origines. Les Pharisiens, hommes religieux, mettent en défaut les disciples et avec eux Jésus qui n’observent pas les règles juives. Jésus leur montre comment l’observation de de ces traditions humaines annulent le commandement de Dieu qui est l’Amour.

Priorité à l’amour

En s’attachant à des préceptes humains, les pharisiens laissent de côté les autres. Jésus en donne un exemple dans la solidarité qu’on doit avoir envers ses parents. L’aide financière qu’on doit aux parents âgés et nécessiteux ne peut être détournée au profit de Dieu en faisant des dons aux Temple. C’est dans la personne même des parents qu’on doit honorer Dieu lui-même. Cet amour de Dieu se vérifie, en priorité, dans l’attitude envers les pauvres.

Pensées pures et impures

La discussion avec les Pharisiens a permis à Jésus de donner la priorité à l’amour du prochain sur tous les gestes de culte envers Dieu. Avec la foule, il va préciser sa vision de ce qui est « impur ». Ce qui rend impur, dit Jésus, ce sont les pensées, les gestes et les actions qui vont contre l’amour du prochain. Cela vient du coeur, c’est à dire de ce centre le plus intime de notre personne où l’intelligence et volonté décident de nos gestes.

2. Pour aller plus loin

  • Les pharisiens détournent le commandement de Dieu en servant leurs intérêts personnels, ne suis-je pas parfois dans le jugement des autres, de ce qu’ils font ?
  •  En voulant séparer ce qui est bon de ce qu’il ne l’est pas, en voulant juger par moi-même de ce qui est juste ou non, nous pouvons en arriver à mépriser les autres. Suis-je toujours dans la charité fraternelle ?
2ème défi : Passe à l’action !

Cette semaine, je vais parler à quelqu’un en dépassant le premier jugement ou la critique facile. Je vais à la rencontre de quelqu’un qui n’a rien de commun avec moi et j’essaie de le comprendre.