Etre disciple, c’est prier Dieu le Père !

Add this
11-18 décembre
« Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.» (Mc 1,35)
1er défi : lire ce passage de l’Evangile de Jésus-Christ selon St Marc (1,21-45)

21 Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. 22 On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. 23 Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier : 24 « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » 25 Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. » 26 L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. 27 Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. » 28 Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

29 Aussitôt sortis de la synagogue, ils allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André. 30 Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade. 31 Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.

32 Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. 33 La ville entière se pressait à la porte. 34 Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.

35 Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait. 36 Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche. 37 Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. » 38 Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » 39 Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

40 Un lépreux vient auprès de lui ; il le supplie et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » 41 Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » 42 À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. 43 Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt 44 en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » 45 Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

1. Pour mieux comprendre

Un combat s’engage

La mission de Jésus d’annoncer la venue du Règne de Dieu ne va pas être un long fleuve tranquille. Jésus engage un combat contre les forces du mal. Dès le début de la prédication de Jésus, un « homme tourmenté par un esprit impur » se met en travers de la route de Jésus. Tout au long de l’Evangile de St Marc reviendra ce combat de Jésus contre le mal.

Jésus plus fort que le mal

Jésus guérit cet homme tourmenté. Il montre ainsi dès les commencements de sa vie publique qu’il est plus fort que le mal. Jésus est bien « le Saint de Dieu », celui qui est venu nous sauver de la mort et du péché. Jésus a le pouvoir d’anéantir le mal. Et toutes les guérisons qui suivent (V. 29-39) montrent que Jésus est bien venu pour nous guérir de ce mal, pour nous purifier de la lèpre de notre péché (V.40-45).

La force de la prière

Au cœur de toute cette activité intense, Jésus prend le temps de se reposer en Dieu dans la prière. « Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là, il priait. » (V.35). En plein milieu de ce passage, Jésus prie. La relation de Jésus avec Dieu son Père dans la prière est fondamentale pour que sa mission puisse porter du fruit. Sans prière, pas de mission !

2. Pour aller plus loin

Peut-être ai-je vu la semaine dernière qu’il n’est pas si facile de témoigner de sa foi et de dire que je suis chrétien. Nous manquons parfois d’audace ! Or nous voyons que la force de Jésus réside dans la prière.

Est-ce que je prends ce temps quotidien d’aller dans un lieu désert pour prier ? Où puis-je le faire ? Est-ce que je lis l’Evangile fidèlement pour mieux connaître Jésus ?

2ème défi : Passe à l’action !

« Je ne sais pas comment prier ! » C’est souvent le problème. Prier c’est bien mais comment ? Et puis, est-ce vraiment efficace ? A quoi ça sert ? Pour répondre à cela, ne reste pas seul !

Le défi de cette semaine : demande à un aîné dans la foi son témoignage sur la prière. Tu peux choisir de voir un prêtre, une religieuse, une personne de ta communauté chrétienne ou de ton aumônerie, ou une personne de ta famille… Et pose-lui tes questions sur la prière !