Mai 2017 - Marie au mois des fleurs

Add this
En avril et mai, la campagne de la Manche est un régal pour les yeux. Je ne me lasse pas de contempler le bocage normand, ses tapisseries de couleurs, ses notes musicales, le bruissement de tous ses êtres vivants, petits et grands.

Le mois de mai est depuis longtemps (officiellement depuis 1724 à Rome), un mois consacré à Marie. En ce mois des fleurs, beaucoup aiment déposer des bouquets sur les autels, au pied des statues de Notre Dame.

Honorer Marie par des fleurs, en lui offrant ce que la nature peut créer de plus beau. Marie dans l’Evangile n’est-elle pas le visage de ce que la condition humaine peut exprimer de plus beau. Non pas la simple beauté extérieure, mais la beauté rayonnante de l’âme en son corps quand elle est toute habitée de l’amour de Dieu. Par Marie, présenter à Dieu la beauté de l’amour en travail en nous, et lui demander de le faire grandir par le don de l’Esprit-saint.

Honorer Marie par des fleurs, en lui offrant ce que la nature peut créer de délicat et fragile. Marie dans l’Evangile ne respire pas la puissance, mais, au contraire, la pauvreté de l’enfance. Marie est sans prétention et sans volonté de retour à soi. Chasteté de Marie qui suscite la liberté du don. Par Marie, manifester notre désir d’aimer nos frères et sœurs, ouvrant un chemin de paix et de joie, sans pression ni possession.

Honorer Marie par des fleurs, en implorant par son intercession la miséricorde du Père en Jésus. Marie dans les évangiles recueille les inquiétudes et les souffrances des hommes. Elle médite les événements de la vie des hommes dans son cœur pour les offrir à Dieu dans la confiance en sa bonté. Par Marie, nous montrer disponibles à accueillir le pardon de Dieu qui ressuscite.

Honorer Marie par des fleurs, dans un geste de remerciement pour sa présence. Marie dans le Magnificat exulte en Dieu son Sauveur qui fait en elle et dans les âges des âges des merveilles. Avec Marie, chanter la louange du Père et du Fils et du saint Esprit de Dieu.

En ce mois de mai, fleurir Marie « comblée de grâce ».

Dans notre vocabulaire, le mot « grâce » est riche de significations. La grâce n’est-elle pas la beauté : « vous êtes gracieuse » ; la fragilité : « vous êtes gracile » ; le don gratuit : « je te fais la grâce de » ; le remerciement : « je te rends grâce » ; ou le pardon : « je te fais grâce ».

Que Notre Dame, comblée de grâce, nous aide en ce mois de mai à grandir dans la grâce de Dieu.

 + Laurent Le Boulc’h
Evêque de Coutances et Avranches