Juin 2017 - La naissance de l’Eglise dans l’Esprit Saint

Add this
En ce début du mois de Juin, nous célébrons la fête de Pentecôte. Pentecôte est l’acte de naissance de l’Eglise, car l’Eglise naît véritablement à Pentecôte quand les apôtres, soulevés par le vent de l’Esprit Saint, s’en vont réaliser la Parole que le Christ ressuscité leur a confiée avant de disparaître à leurs yeux : « De toutes les nations, faites des disciples ! ».

L’Ecclesia, c’est à dire l’assemblée, naît quand les apôtres s’en vont ensemble rejoindre leurs contemporains dans les rues de Jérusalem pour leur annoncer la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité. A Pentecôte donc, l’Eglise naît dans un mouvement de sortie d’elle-même pour porter au monde la Parole du Ressuscité. Aujourd’hui, l’Eglise naît quand elle devient missionnaire de l’Evangile.

C’est là une tâche exigeante. Elle peut sembler plus difficile dans notre environnement social, culturel ou même ecclésial, car nous sommes plus ou moins portés à entrer en relation avec nos frères et sœurs et vivre au milieu d’eux comme un signe vivant de l’Evangile.

Comme les apôtres de Jérusalem, nous avons alors besoin pour vivre cela de recevoir la force de Dieu, l’Esprit de sagesse et d'intelligence, de conseil et de force, de connaissance et d'affection filiale et d'adoration, selon les mots de la prière qui accompagne le geste d’imposition des mains dans le sacrement de la confirmation.

Plus de cinquante adultes de notre diocèse, nouveaux ou anciens baptisés, vont recevoir pendant la vigile de Pentecôte le sacrement de la confirmation. Ils vont rejoindre les trois cent cinquante jeunes qui, chaque année, sont confirmés. C’est une grande joie pour toute l’Eglise. Mais, nous avons encore à beaucoup à faire pour que tous les baptisés comprennent que la grâce de la confirmation n’est pas optionnelle. Elle est nécessaire au développement de la vie baptismale et eucharistique. Ces trois sacrements de l’initiation sont liés et c’est ensemble qu’ils nous font devenir chrétien. Naître à la vie du Christ mort et ressuscité, communier à son corps et prendre corps en Eglise, être mis au monde dans le don de l’Esprit Saint sont trois actes nécessaires d’un même et unique engendrement de la foi.

Viens Esprit Saint, viens Esprit de sainteté !

+ Laurent Le Boulc’h,
évêque de Coutances et Avranches