Avril 2017 - « Le bonheur de célébrer Pâques ! »

Add this
C’est le grand passage de la mort à la vie que nous célébrons. L’amour de Dieu totalement livré dans la faiblesse du Christ. La confiance en Dieu en Jésus au milieu de l’injustice des hommes. La Résurrection dans l’amour au bout du tombeau. L’Esprit Saint qui ouvre au rayonnement de sa joie. La vie promise en Dieu dans l’éternelle communion de son amour.

Mais, comme il est difficile aux hommes d’entendre cela. « Comme votre cœur est lent à croire ! » dit Jésus. Comme il est difficile d’entendre la victoire de Dieu à l’œuvre dans la croix et de ne pas céder au défaitisme du monde. Cela est difficile et même impossible aux hommes s’ils ne se laissent pas traverser par la lumière qui a déjà traversé la grande épreuve et qui leur vient d’au-delà de la mort, celle du Seigneur Ressuscité ! 

Il y a quelques jours, je cheminais entre les tombes dans le cimetière de Coutances. Je comparais la simplicité de vieilles tombes, croix élevées vers le ciel et gravures du nom, avec la surcharge de certaines autres sur lesquelles s’accumulaient les souvenirs du défunt. Symbole qui ouvre à l’autre vie d’un côté, images qui ramènent à la vie ici-bas de l’autre. Les unes, orientées vers l’espérance que l’être aimé rejoigne le ciel en Jésus Ressuscité, les autres, rabaissées vers le passé du défunt qu’on voudrait retenir à soi. Déposer avec confiance la vie entre les mains du Père ou la retenir de toutes nos forces dans nos mains.

Et j’ai pensé au beau texte de l’Evangile de la Résurrection en saint Jean (Jn 20, 1-18). Jésus le jardinier Ressuscité appelle Marie-Madeleine à ne pas le retenir pour le laisser vivre libre dans l’amour éternel du Père. 

Le Ressuscité nous invite à ne plus considérer notre vie seulement à partir de nous-mêmes, en nous crispant sur notre passé ou sur notre présent, mais à la regarder à partir de notre avenir. Dans la résurrection de Jésus, nous sommes promis à l’éternité de Dieu, et cela devrait nous rendre plus libres pour laisser tout l’amour de Dieu éclore en nous et nous emporter quand le temps sera venu dans son ciel de vie.

Joyeuses Pâques à tous !

+ Laurent Le Boulc’h
Evêque de Coutances et Avranches