Mars 2017 - « Elections »

Add this
La campagne des élections présidentielles s’est mise en marche dans un contexte à haut risque, tant les frustrations et les peurs sont grandes dans notre société. Parmi toutes les nations, les Français remportent d’ailleurs tristement la palme du pessimisme.

Notre culture contemporaine qui tend à préférer l’émotion à la réflexion, le scoop au mouvement de fond, la dérision à la construction, les postures aux sincérités, dans un climat de grande suspicion vis à vis des politiques, laisse la porte ouverte à tous les scénarios.

Parce que les évêques ont compris que ce qui était en cause n’était pas seulement les contenus des programmes mais la compréhension même et la manière d’être du politique, ils ont publié en octobre une réflexion : Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique. Ils n’imaginaient pas alors que ce petit livre serait si bien accueilli dans la presse et dans l’opinion publique. De nombreux responsables politiques ont partagé leurs réactions, témoignant de leur intérêt pour les questions posées.

 La parole d’une Eglise qui ne prend pas parti et se tient au-dessus de la mêlée, ce qui lui donne recul et hauteur de vue, et qui se montre pleinement solidaire des enjeux de la vie des hommes, est devenue précieuse.

 Tous les citoyens sont appelés à exercer leur droit de vote, droit chèrement acquis et clef de la démocratie. Mais, pour que cet acte ait du sens, il est nécessaire que la conscience de chacun soit éclairée. Dans ce travail de discernement exigeant, l’Église, au nom de l’Évangile du Christ, tient son rôle. Je ne saurais trop alors vous encourager à relire Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique, sans oublier, en annexe, des éléments de discernement pour les élections en cours. Vous les trouverez dans ce numéro d’Eglise dans la Manche. Ces textes pourront vous aider à construire votre jugement en relation avec votre foi en l’Évangile.

 En ce temps du carême, la prière de l’Église est plus ardente. Qu’elle nous aide à lutter contre les tentations et à nous convertir pour mieux servir Dieu et nos frères. Nous confions au Seigneur notre pays. Que le souffle de l’Esprit de vérité et de justice, de service et de charité, anime chaque candidat. Que sa sagesse éclaire chaque électeur pour qu’il puisse discerner ce qui sera le mieux à même de favoriser la justice et la paix dans notre pays dans le concert des nations. 

 + Laurent Le Boulc’h
Evêque de Coutances et Avranches