Janvier 2016 « Vœux de miséricorde »

Add this
Selon la tradition de l'Eglise, c'est au soir de la fête de la présentation de Jésus au temple que l'on entreprend de démonter les crèches. Jusqu'au 2 février, le commencement de l'année nouvelle baigne encore dans le climat si particulier de Noël. En ce mois de janvier, des hommes et des femmes, des familles et des enfants du monde, chrétiens ou non, continueront de recevoir dans les crèches de Noël l'invitation de l'enfant Jésus à vivre l'hospitalité, la solidarité et la paix entre les hommes pour la joie du ciel. A contrario, on se demande quel étrange tour de force peut laisser penser que la présence d'une crèche serait une menace pour la paix, un signe de division qu'il faudrait proscrire de tout espace public ?

C'est dans l'esprit de Noël, qui vole plus haut que toutes les intolérances d'où qu'elles viennent, que j'adresse à tous les habitants de la Manche mes vœux les meilleurs.

Depuis le 13 décembre 2015 et la belle liturgie de l'ouverture de la porte sainte dans la cathédrale Notre Dame, l'Eglise diocésaine est entrée avec toute l'Eglise catholique dans le jubilé de la miséricorde.

Je formule le vœu à chacune et chacun d'accueillir au long de cette année 2016 des signes de miséricorde. Que des signes d'écoute et de compréhension, de justice et de réconciliation, soient donnés à ceux et celles d'entre nous qui peinent sur le chemin dans des épreuves économiques, sociales ou morales. Que les communautés de l'Eglise témoignent, grâce à leur ressourcement dans la Parole et les sacrements, d'un regard de sagesse bienveillante posé sur l'humanité.

Que l'Evangile de miséricorde du Christ Jésus réveille nos consciences. Qu'il nous renouvelle dans le désir de nous engager à servir la paix, selon la parole de bonté et de pardon que le Dieu de la Bible donne au monde.

Bonne et sainte année 2016 à tous !

+ Laurent Le Boulc'h
Evêque de Coutances et Avanches