Février 2015 - « AIM »

Add this
AIM, ces trois lettres sont devenues signes d'inquiétude pour des centaines de salariés, près de 600 notamment sur les sites d'Antrain (35) et de Sainte Cécile (50), et tous ceux et celles qui bénéficient du rayonnement de l'entreprise. Après des mois de crise, le tribunal de commerce de Coutances a placé le 6 janvier dernier les Abattoirs Industriels de la Manche en redressement judiciaire dans l'attente que des repreneurs se manifestent pour relancer l'activité.

Un marché international en régression, une concurrence sévère en Europe, des débouchés et une image de marque trop peu développés, des déficits de gestion et de communication, les causes de ce malaise industriel sont complexes. On nous parle d'une situation catastrophique qui demande de réagir vite avant qu'il ne soit trop tard.

Au nom de l'Eglise diocésaine de Coutances et Avranches, j'exprime ma profonde solidarité avec les familles et les salariés concernés. Que dans les moments rudes qui s'annoncent, il leur soit donné de rencontrer des hommes et des femmes d'écoute, de dialogue et de réconfort.

Que la lueur de l'espérance soutienne jusqu'au bout tous ceux et celles qui s'efforcent de trouver une solution acceptable. Que soient encouragés les responsables politiques, économiques et syndicaux qui se battent pour sauver des entreprises et des emplois. Que toutes initiatives créatrices de richesses partagées et de travail dans le respect des personnes se voient stimulées.

L'Evangile est une source de vie qui indique un chemin durable et fécond. Il appelle les hommes et les femmes à dépasser leurs seuls intérêts matériels individuels. Que l'Esprit de Dieu inspire l'expérience d'une économie au service de l'homme dans toutes ses dimensions.

+ Laurent Le Boulc'h
Evêque de Coutances et Avanches