Carême : un temps fort pour les chrétiens, appelés à entrer en conversion

Add this
Jeûner c’est se priver momentanément de quelque chose qui nous est nécessaire ou très agréable pour se donner le temps de retrouver l’essentiel. Dans l’exemple du jeûne alimentaire, l’homme a besoin de nourriture sous peine de mourir de faim. Mais il peut choisir de ne pas se nourrir tout de suite.
Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne nous permet de mieux connaître ce qui nous habite. Quels sont nos désirs les plus profonds ? Le jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône. C’est une privation volontaire de ce qui nous rassasie : un peu de nourriture peut-être, mais aussi de ces redoutables pièges à désir que sont le tabac, l’alcool, la télévision, l’ordinateur… Tout ce qui met notre vie sous la tyrannie de l’habitude et du besoin.

Le Carême n’est pas un temps de tristesse, bien au contraire ! Il s’agit de préparer la fête de Pâques c’est à dire de la Résurrection du Christ d’entre les morts, de la victoire de la vie sur la mort. Le renouveau de la prière, l’insistance sur le partage et l’entraînement à la maîtrise de soi, tout spécialement recommandés pour le temps du Carême, nous invitent à la joie. Toutes les démarches du Carême chrétien sont vécues dans une atmosphère de simplicité et de joyeuse espérance, afin de nous ouvrir au Seigneur Ressuscité qui apporte la lumière et le salut.

QU'EST-CE QUE LE CARÊME ?

Durant le temps du Carême, pour nous préparer à la fête de Pâques, nous sommes invités à entrer dans le combat spirituel à la suite de Jésus : prier avec lui, jeûner avec lui, partager avec nos frères avec lui.

Le Carême commence le Mercredi des Cendres, mercredi 14 février 2018, et s’achève le Jeudi Saint, avant la célébration de la Cène du Seigneur. La Semaine Sainte, qui commence avec le dimanche des Rameaux 25 mars 2018, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi Saint au soir et le dimanche de Pâques, le 1er avril 2018, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique.
Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Un temps de conversion

Au désert, le Christ a mené un combat spirituel dont il est sorti victorieux. À sa suite, il ne s’agit pas de faire des efforts par nos propres forces humaines mais de laisser le Christ nous habiter pour faire sa volonté et nous laisser guider par l’Esprit.

Durant le temps du Carême, nous sommes invités à nous donner des moyens concrets, dans la prière, la pénitence et l’aumône pour nous aider à discerner les priorités de notre vie. Le temps du Carême est un temps autre qui incite à une mise à l’écart pour faire silence et être ainsi réceptif à la Parole de Dieu.

Voir les propositions de l'Eglise catholique pour nous aider à vivre le Carême concrètement.

 

 

En la solennité de la Toussaint 2017, le pape François a délivré son message pour le carême 2018.


Voir la totalité de ce texte : cliquez ici.

 

 

Notre diocèse est entré depuis le 3 décembre 2017, dans l'itinéraire diocésain " Devenons Disciples-Missionnaires", et pour ce faire des propositions spécifiques sont prévues pour vivre le temps de Carême.

En paroisse. Voir ces propositions : cliquez ici.

En famille. Voir ces propositions : cliquez ici.

 

 

 

La Paroisse Notre-Dame de la Baie de saint Pair-sur-Mer propose le mardi 27 mars, à 20h30 dans l’église de Carolles, la lecture de la Passion tirée du mystère de La Charité de Jeanne d’Arc de Charles Péguy.

Le texte sera donné, mis  en musique et en lumière, par Samir Siad. Cette proposition d’une Passion, au cœur de la Semaine sainte, se veut un temps de rendez-vous entre passionnés du Beau, chrétiens ou non, pour entendre ensemble comment un auteur majeur a fait résonner, par ses mots, un événement qui lui est sensible.

Libre participation aux frais.